La motivation ou comment rallumer son feu professionnel !

8 décembre 2020

Entre l’incertitude liée à la situation sanitaire, le chomage partiel, le télétravail, notre motivation est mise à rude épreuve. Peut-on imaginer des solutions pour préserver sa motivation ? La motivation est ce qui explique ou justifie une action, c’est un ensemble de raisons qui pousse à agir. Cette définition du Larousse montre bien que la motivation est un moteur. D’ailleurs, l’origine du mot « motivation » vient de MOTIO qui en latin veut dire « mouvement ».  Il s’agit d’un élément déclencheur qui nous pousse ou non et qui va nous mettre en mouvement.

Décortiquer les différentes composantes de la motivation pourra nous permettre de trouver de nouvelles pistes.

La motivation et de ses différentes composantes

Est-ce qu’il suffit de donner des primes pour motiver ? C’est ce que pensent, un peu rapidement, certaines personnes. Combien de fois entendons-nous en effet que le principal levier de la motivation est la récompense. Et, si c’était plus complexe que ça ?

Pourquoi, par exemple, certaines personnes s’investissent avec autant de ferveur dans des actions peu rémunératrices ? Surtout aujourd’hui où notre liberté de se déplacer et d’interagir est réduite. Qu’est ce qui nous motive à faire quelque chose, à prendre telle ou telle décision, à prendre un risque ou à faire un effort ? D’où vient la motivation ? Quelles sont ses composantes ? On parle des 3 piliers de la motivation, mais aussi de la motivation intrinsèque et extrinsèque.

Les trois piliers de la motivation : sens, maîtrise et autonomie

Le Sens

Pour Daniel Pink[1], la motivation repose sur trois piliers. Le premier est celui du sens. Pourquoi a-t-on besoin de savoir pourquoi nous faisons les choses ?  Selon lui, cela touche aux valeurs. Nous ne sommes réellement motivés que lorsque nous faisons quelque chose dans un but plus grand que nous ; quand nous sommes engagés avec une équipe 3 dans un objectif commun ou dans des valeurs communes.

La maîtrise du travail ou de la tâche à accomplir

Pour D.Pink, la maîtrise est d’abord un état d’esprit associé au sentiment d’efficacité. La tâche à accomplir ne doit pas être simple mais pas insurmontable non plus. Le goût de l’effort trouve son importance. Le plaisir de l’avoir surmonté prend toute sa dimension. Nous sommes motivés quand nous avons le sentiment d’être efficace et utile.

L’autonomie

Le moteur de l’autonomie est le choix. Être autonome est la capacité pour une personne de se diriger elle-même dans le monde. C’est donc de choisir ce que l’on fait (la tâche), comment la faire  (la manière), avec qui (l’équipe) et pour combien de temps (le temps).  Ce que Pink appelle les 4T de l’autonomie : Task, Technique, Team, Time.

« Be hungry, be foolish » – Steve Jobs

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est positive-2470506_1280-1-1024x484.jpg.

Motivation intrinsèque et extrinsèque

On en parle depuis les années 80 ! Pour faire simple, l’intrinsèque est ce que l’on a en nous et nous motive. L’extrinsèque est ce que l’on nous brandit à l’extérieur comme une promesse. La motivation intrinsèque est le moteur interne qui nous fait agir ; elle est conduite par l’intérêt ou le plaisir sans attente d’une récompense venant de l’extérieur.

En résumé, je fais cela car j’ai plaisir à le faire et non parce que j’en attends quelque chose.

Pour être plus concret, voici quelques exemples de motivation intrinsèque :

  • Faire du sport, parce que c’est amusant et que vous l’aimez plutôt que de le faire pour gagner un prix.
  • Apprendre une nouvelle langue, parce que vous aimez expérimenter de nouvelles choses, pas parce que votre travail l’exige.
  • Passer du temps avec quelqu’un, parce que vous appréciez sa compagnie et non parce qu’il peut améliorer votre statut social.
  • Nettoyer parce que vous aimez un espace bien rangé plutôt que de le faire pour éviter de mettre votre conjoint en colère.
  • Jouer aux cartes, parce que vous aimez le défi au lieu de jouer pour gagner de l’argent.
  • Faire de l’exercice, parce que vous aimez stimuler physiquement votre corps au lieu de le faire pour perdre du poids ou rentrer dans une tenue.
  • Faire du bénévolat, parce que vous vous sentez satisfait(e) et comblé(e) plutôt que d’en avoir besoin pour répondre à une exigence scolaire ou professionnelle.
  • Courir, parce que vous trouvez cela relaxant ou parce que vous essayez de battre un record personnel, pas pour gagner une compétition.
  • Assumer plus de responsabilités au travail, parce que vous aimez relever des défis et vous sentir accompli(e), plutôt que d’obtenir une augmentation ou une promotion.
  • Peindre un tableau, parce que vous vous sentez calme et heureux quand vous peignez plutôt que de vendre votre art pour faire de l’argent.

La motivation extrinsèque est, au contraire, une action provoquée par une raison extérieure : l’appât du gain, l’argent, la gloire, la notoriété ou encore la peur d’être puni, sanctionné ou même la pression sociale. Bref, « le bâton ou la carotte » !

Voici des exemples de motivations extrinsèques :

  • Participer à des compétitions sportives pour obtenir des trophées.
  • Achever les travaux pour de l’argent.
  • Acheter pour obtenir un rabais de fidélité.
  • « Achetez-en un, obtenez une vente gratuite ».
  • Les récompenses pour grands voyageurs.

Ces deux motivations se complètent, nous allons nous investir dans un projet parce que nous aimons concrètement ce que nous faisons au quotidien mais aussi parce nous espérons que notre travail sera reconnu ou parce que nous attendons une prime ou une récompense.

Certains pensent qu’être motivé, c’est consentir à faire un effort pour mener une action dont on attend quelque chose. Il faut donc, pour être motivés, que nous percevions les efforts comme inférieurs au plaisir ou à la satisfaction … que le plaisir soit supérieur à l’effort. On parlera d’une question d’investissement et de retour sur investissement en entreprise !

Si nous n’avons pas confiance en notre capacité à atteindre les résultats visés ou que nous estimons que cela ne nous apportera rien, alors nous ne pouvons être motivés.

La motivation et son corollaire, la démotivation, sont complexes. Il s’agit d’une perception et non de quelque chose de personnel. Ce qui a de la valeur à nos yeux n’a pas la même valeur aux yeux des autres. Ce qui motive certaines personnes n’est pas forcément ce qui motive les autres.

En résumé, la motivation est un ensemble de raisons internes ou externes qui nous poussent à agir. Pour être motivé(e), il faut que les efforts à fournir nous paraissent moins coûteux que les bénéfices tirés de l’action. Tout ceci est donc personnel car les raisons qui nous poussent à agir et les perceptions que l’on a sont variées.  

« La sagesse c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit » – Oscar Wilde

Les pistes pour se remotiver

Pour commencer, faire le deuil de l’avant. Le travail « comme avant » n’existe plus : les choses ont changé, les gens ne sont plus les mêmes, nous ne voyons plus nos collègues, nos clients ou nos fournisseurs, l’entreprise est transformée. La distance est de mise.

Adopter la « stratégie du rétroviseur » est une erreur, faire face à la réalité devient une obligation. Il est important de faire un état des lieux factuels pour affronter cette réalité. Poser sur la table tous les éléments de changement que l’on souhaite prendre pour amorcer la suite.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est happiness-1866081_1280-1-1024x682.jpg.

Temporiser

La crise a accentué l’anxiété des personnes qui n’arrivent pas à choisir, ceux qui ont peur de passer à côté d’un belle opportunité. Faut il quitter son job pour partir dans le Perche ? Faut il s’accrocher à son CDI ? Laissons les questions lourdes dans les tiroirs et temporisons. Changer de vie peut paraitre la solution, mais une modification de carrière ou de vie, se mûrit. Dédier toute son energie à sa situation actuelle, est un premier pas. Et surtout rester simple dans ce qui nous motive.

« Vis comme si tu devais mourir demain » – Gandhi

La politique des petits pas ou des petites victoires.

Parce que demain est incertain, laissons les objectifs à long terme de côté et sortons les priorités du moment, c’est-à-dire allons vers ce qui est ancré dans le présent.

Partons à la recherche de résultats concrets pour une satisfaction rapide. Mobilisons notre attention sur le « beau et le positif ».

La motivation pourrait sans doute se cacher dans le changement. On n’entend qu’il faut se réinventer. Avons pas le temps ou l’énergie pour faire cela ? Rien ne sert d’aller à contre courant, il est moins fatiguant de s’adapter à la situation pour ne pas se laisser dépasser. La situation d’aujourd’hui n’est pas une menace ou une complication, c’est un nouveau défi. Il pourra s’avérer comme une nouvelle opportunité pour se repositionner et acquérir de nouvelles compétences.

Recréer une dynamique pour permettre de retrouver du sens et de la motivation dans l’action.

Quelques pistes pour aider à retrouver une motivation intrinsèque

  • Recherchez le plaisir au travail et dans vos activités ou trouvez des façons de rendre les tâches engageantes pour vous-même.
  • Mobilisez votre attention sur le « beau » et le positif : nous avons tous la capacité à nous émerveiller.
  • Trouvez un sens en vous concentrant sur votre valeur, le but d’une tâche et la façon dont elle aide les autres.
  • Continuez à vous surpasser en vous fixant des objectifs réalistes qui mettent l’accent sur la maîtrise d’une compétence et non sur les gains externes.
  • Aidez quelqu’un dans le besoin, qu’il s’agisse d’un ami qui a besoin d’un coup de main à la maison ou d’une soupe populaire.
  • Créez une liste des choses que vous aimez vraiment faire ou que vous avez toujours voulu faire et choisissez dans cette liste.
  • Participez à un jeu et concentrez-vous sur la camaraderie et la qualité de votre performance plutôt que sur la victoire.
  • Avant de commencer une tâche, visualisez un moment où vous vous êtes senti fier et accompli et concentrez-vous sur ces sentiments pendant que vous travaillez à la conquête de la tâche.

[1] Journaliste et auteur américain.

6 réflexions sur « La motivation ou comment rallumer son feu professionnel ! »

  1. OUI ! : ‘Mobilisons notre attention sur le « beau et le positif ‘ et émerveillons nous !

    “c’est véritablement utile puisque c’est joli ! ” Antoine de Saint Exupéry

    Merci Elisabeth

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *